Questions et réponses

Vous trouverez dans cette rubrique des renseignements sur la distribution, le stockage et les effets des comprimés d’iode, mais aussi sur la conduite à adopter en cas d’incident survenant dans une centrale nucléaire.

Vous pouvez télécharger une compilation de toutes les questions et réponses comme fichier PDF.

Distribution

La dernière distribution directe aux ménages, aux entreprises et aux institutions situés dans un rayon de 50 km autour d’une centrale nucléaire suisse a eu lieu en 2014. Les comprimés d’iodure de potassium 65 AApot (titulaire de l’autorisation jusqu’à fin 2022 : Pharmacie de l’armée) avaient été distribués dans une boîte dotée d’une bande violette. Comme la date de demi-vie de ces comprimés s’échelonne, selon le dosage, entre fin 2023 et septembre 2024, la Pharmacie de l’armée à mèné une nouvelle campagne de distribution 2023/2024. Les boîtes, portant une bande orange, sont fabriquées par l’entreprise SERB (comprimés d’iodure de potassium 65 SERB (titulaire de l’autorisation depuis 2023 : DRAC SA)). Les stocks des cantons qui se trouvent en totalité ou en partie à l’extérieur du rayon de 50 km autour d’une centrale nucléaire active contiennent depuis 2020 des comprimés d’iodure de potassium 65 AApot pourvus d’une bande bleue. Ces comprimés, qui peuvent se conserver jusqu’à fin 2029, seront échangés en temps voulu. 

Les comprimés d’iodure de potassium SERB et AApot sont équivalents.

Chaque boîte de comprimés d’iodure de potassium 65 SERB comprend 2 plaquettes de 6 comprimés ainsi qu’une notice d’emballage en trois langues. Chaque comprimé contient 65 mg d’iodure de potassium. Les plaquettes, opaques, sont protégées par une pellicule de sécurité blanche afin d’empêcher toute prise accidentelle par les enfants. Les comprimés distribués à la population à l’automne 2023 sont en outre conditionnés dans un emballage d’expédition blanc. En plus de la notice placée dans chaque boîte de comprimés d’iodure de potassium 65 SERB, l’emballage d’expédition comporte une brève information (fiche d’information) en huit langues : français, allemand, italien, anglais, serbe, albanais, espagnol et portugais. La date de péremption n’est imprimée que sur la boîte de comprimés. 

Les comprimés d’iodure de potassium 65 SERB et les comprimés 65 AApot sont des comprimés d’iode fortement dosés qui ne peuvent être administrés qu’en situation d’urgence, sur ordre des autorités. Lors d’un accident grave dans une centrale nucléaire, de l’iode radioactif, entre autres, peut être rejeté dans l’environnement. Il pénètre dans l’organisme humain par les voies respiratoires et s’accumule dans la glande thyroïde. Pour que les comprimés d’iode empêchent cette accumulation, ils doivent être pris au bon moment.

Cependant, même pris au bon moment, ils protègent seulement la thyroïde contre l’absorption d’iode radioactif. Ils ne protègent pas l’organisme contre les effets nocifs d’autres substances radioactives. C’est la raison pour laquelle les autorités ordonnent toujours la prise de comprimés d’iode conjointement avec d’autres mesures de protection, comme la consigne de rester chez soi.

En Suisse, les comprimés d’iode sont distribués tous les dix ans aux ménages et aux entreprises (y compris aux écoles, jardins d’enfants et crèches) situés dans un rayon de 50 km autour d’une centrale nucléaire suisse. La dernière distribution directe dans ce rayon remonte à 2014.

Dans les régions situées au-delà, les cantons stockent suffisamment de comprimés d’iode pour permettre l’approvisionnement de la population en cas d’événement. La dernière distribution aux cantons a eu lieu fin 2020. Il s’agit d’une mesure de protection préventive pour le cas d’un accident grave dans une centrale nucléaire en Suisse ou dans un pays limitrophe. 

Chaque pays est responsable de l’approvisionnement de sa population en comprimés d’iode. Les instances internationales recommandent aux pays de mettre au point une stratégie pour la distribution de comprimés d’iode. Cette distribution constitue en Suisse une mesure de protection préventive pour le cas d’un événement grave dans une centrale nucléaire suisse.

La dernière action de distribution dans un rayon de 50 km s’est déroulée en 2014. Comme la date de péremption des comprimés distribués échoit, selon la dose, entre fin 2023 et septembre 2024, la Pharmacie de l’armée mènera en automne 2023 une nouvelle campagne de distribution dans un rayon de 50 km autour des centrales nucléaires de Gösgen, Beznau et Leibstadt.

Zone de distribution
Suppression
Centrale nucléaire en service
Centrale nucléaire hors service

La responsabilité générale revient à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). L’OFSP est chargé, en collaboration avec le titulaire de l’autorisation, DRAC, de mettre à disposition les informations médicales et scientifiques nécessaires (conformément à l’art. 9 de l’ordonnance sur les comprimés d’iode).

Dans un rayon de 50 kilomètres autour des centrales nucléaires suisses, la Confédération distribue directement les comprimés d’iode aux ménages, aux entreprises et aux institutions publiques.

En vertu de l’ordonnance sur les comprimés d’iode, l’acquisition et la distribution des comprimés, ainsi que la surveillance de leur qualité, sont déléguées à la Pharmacie de l’armée en tant que centre de compétence.

Celle-ci travaille en collaboration avec un organe permanent, le « Bureau d’approvisionnement comprimés d’iode Suisse ». À ce jour, le secrétariat est domicilié chez ATAG Organisations économiques SA, à Berne.

Office fédéral de la santé publique – Division Radioprotection
Monsieur Dr. Sebastien Baechler, Monsieur Dr. Daniel Storch
STR@bag.admin.ch

Pharmacie de l’armée : Centre de suivi de la situation (LVZ)
aapotlvz.lba@vtg.admin.ch

Bureau d’approvisionnement comprimés d’iode Suisse
info@comprimesiode.ch