Informations de fond

Informations de fond

Les cinq centrales nucléaires suisses sont soumises à des prescriptions strictes concernant l’information, l’alerte et l’alarme des autorités compétentes en cas d’incidents. Par ailleurs, la Confédération a prévu des mesures de protection permettant d’assurer largement la sécurité de la population en cas d’incident survenant dans une centrale nucléaire. L’une de ces mesures est la mise à disposition et la prise de comprimés d’iode.

Lors d’un incident provoquant l’émission de substances radioactives, les autorités ordonnent à la radio et via d’autres médias la prise de comprimés d’iode (Iodure de potassium 65 AApot). Ceux-ci empêchent la concentration dans la glande thyroïde de l’iode radioactif présent dans l’air inhalé. Toutefois, les comprimés d’iode ne protègent pas des risques liés à un rayonnement radioactif direct. Dans ce cas, il est donc impératif de se rendre à l’intérieur d’une maison, dans une cave ou un abri conformément aux instructions des autorités.

Innocuité et sécurité des comprimés d’iode

L’utilisation de l’iodure de potassium pour protéger la glande thyroïde est considérée comme une mesure sûre et inoffensive. Dans la mesure où les indications de la notice d’emballage sont respectées, la prise des comprimés ne devrait pas provoquer d’effets secondaires. Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin, votre pharmacien ou votre droguiste, qui disposent d’informations détaillées destinées aux professionnels.

Des informations complémentaires sont également disponibles dans la rubrique documents et liens.